doron_music | Nouveauté – Sylviane Deferne / Ernest String Quartet
790
post-template-default,single,single-post,postid-790,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-12.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.2,vc_responsive

Nouveauté – Sylviane Deferne / Ernest String Quartet

Nouveauté – Sylviane Deferne / Ernest String Quartet

Magazine PIANISTE
mars-avril 2017

Concertos pour piano n°11 à n°14

Sylviane Deferne (piano), Quatuor à cordes Ernest

DORON 2 CD DRC 3075/76. 2016 –  1 h 46′

Quel joli disque ! Quatre concertos de Mozart son réunis dans leur version pour piano et quatuor à cordes de la main même du compositeur. C’est ce que l’on appela au XIXe siècle de la Haus musik, un art raffiné et d’agrément destiné à des exécutions familiales. Mozart composait lorsqu’il le pouvait pour lui-même, et plusencore pour la commande. Voilà le simple plaisir viennois du divertissement.

Mais quel divertissement ! Le plus intelligent qui soit, compréhensible pour tous les publics, dirait-on aujourd’hui. Pourtant, il ressort de cet enregistrement intimiste et d’une grande vérité sonore des pages d’une étonnante gravité, à l’instar du Concerto en la majeur. Le parfait équilibre des couleurs perlées du piano de Sylviane Deferne et des teintes mordorées du jeune Quatuor Ernest fusionnent parfaitement. Nul besoin d’appuyer, de marquer trop les contrastes.

Nous sommes ici dans un salon et les cinq musiciens genevois s’amusent à la lueur de leurs bougies, sans chercher à faire « ancien » ou « moderne ». Ils respirent cette musique avec naturel et élégance. Une belle découverte, exemplaire en ce sens que de bons amateurs peuvent relever le défi de jouer ces diamants de la musique de chambre. Une excellent disque.

S. F.